Idées

Pourquoi Thierry Roland va manquer à cet Euro 2012

Article publié le 13 Juin 2012 par olivier

L’information vient de tomber, Thierry Roland ne rejoindra pas Jean-Michel Larqué au micro d’M6 pour commenter l’Euro ukrainien, mais donne finalement rendez-vous dans quatre ans. C’est donc épris d’une grande tristesse que celui qui avait en définitive réussi à convaincre son ami de longue date de le rejoindre sur la petite chaîne qui monte, se trouve aujourd’hui contraint de renoncer à l’aventure polonaise et ukrainienne. Il s’en expliquait en ces termes au micro d’RTL cet après-midi :

«Sauf énorme miracle, je ne pense que j’irai cette année. D’abord, je ne suis pas très costaud, très vaillant. En plus, l’Ukraine, ce n’est pas la Mecque du tourisme, les avions sont en retard, les routes ne sont pas finies. C’est compliqué.».

Le phrasé légendaire de Titi nous avait manqué en ce début d’Euro et il faudra donc apprendre a vivre avec (ou plutôt sans) encore quatre longues années. La tristesse de Thierry Roland est d’autant plus importante qu’il se sent coupable d’avoir « trahi » son fidèle comparse en l’abandonnant aux accents roucoulants de l’exaspérant Denis Balbir et aux affres de l’est.

«Oui, c’est moi qui l’ai violenté pour qu’on fasse ça. J’ai tellement insisté qu’il l’a fait, il l’a fait pour moi. Si vous voulez, j’ai l’impression de le trahir. Si je n’avais pas insisté comme j’ai insisté, il ne serait pas là-bas, à se faire chier dans ce pays à la con.» 

Thierry Roland interviewe Jean-Michel Larqué, 1979

 

Paf ! Oubliez Booba et autres Seth Gheko, le vrai king de la punchline en France a 74 ans, compte parmi ses meilleurs potes Frank Leboeuf et sévit sur le réseau hertzien. Cette prose léchée, les longs soupirs et la gêne de Jean-Michel Larqué, et la présence de Denis Balbir donc, sont autant de raisons de regretter le forfait pour cet Euro d’un des commentateurs sportifs les plus célèbres de l’Hexagone. On parle quand même d’un mec qui a commenté plus de 1300 matchs de football et couvert 13 Coupes du monde, excusez du peu.

Thierry Roland à la fête de la noix

La présence d’un Thierry Roland derrière le micro aurait à elle seule justifié le simple fait de regarder les affiches les moins intéressantes de cette édition. Tour à tour guide touristique « Pays à la con » (l’Ukraine donc), esthète «Hrubesch, c’est pas Alain Delon » (allusion au physique disgracieux de Horst Hrubesch lors de la demi-finale France-RFA de la Coupe du Monde 1982), ou encore humoriste au goût douteux « Il se bat, Vieira, contre ses cousins. » (lors du match France-Sénégal pendant la Coupe du monde de football de 2002 en Corée du Sud.), Thierry Roland n’aura laissé personne indifférent au cours de sa longue carrière. Incroyable mécanique à polémiques, il divise très rapidement la France du football en deux camps bien distincts : ceux qu’il fait rire (dont nous faisons parti), et ceux qu’il choque et énerve.

Dès lors, on regrette de ne pas l’avoir vu officier dans des rencontres dotées d’un potentiel polémique énorme telles que Pologne / Grèce, Espagne/ Italie ou Ukraine / France. Hélas, en lieu et place de punchlines acides, les plus courageux d’entre vous auront passé quatre-vingt dix minutes devant un fameux Espagne / Italie, à résister à la tentation de censurer par un « Mute » bien senti un Denis Balbir horripilant. Son application à prononcer le nom de chaque joueur présent sur la pelouse avec des accents tout droit empruntés aux plus fidèles socios madrilènes d’une part et tifosi italiens de l’autre, n’ayant d’égal que le ridicule de cette démarche. De Rossi, Pirlo et consorts n’ont pas été épargnés et l’on est prêts à parier quelques zlotys que Thierry Roland aurait livré une prestation de haute volée (d’un tout autre niveau donc) lors de cette confrontation latine.

C’est donc avec regrets qu’on a appris cette bien triste nouvelle, mais qu’à cela ne tienne! Rendez-vous est pris pour le retour en grâce annoncé de Thierry Roland. Entre-temps il reste toujours Norbert de Top Chef aux commentaires de l’Euro et Louis Nicollin en Ligue 1. Un putain de visionnaire ce Titi.

Le Top 5 « Tout à fait Thierry »: 

1:  « Les Roumains sont des voleurs de poules! »

2: « Est-ce qu’il n’y avait pas autre chose qu’un arbitre tunisien pour arbitrer un match de cette importance ? »

3: « Il y a deux Lee sur le terrain, ça peut faire une chambre »

4: « Il n’y a rien qui ne ressemble plus à un Coréen qu’un autre Coréen. D’autant plus qu’ils mesurent tous 1m70! »

5: « Éteignez les oreilles des enfants parce qu’un match comme ça, c’est bandant ! »

Mots-Clés : / / / / / /
Consulter d'autres articles
« »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *